Vous êtes ici : Accueil / Quoi de neuf ? / Actualités / Le « EU Data Governance Act » au centre de la seconde édition des Rencontres du Numérique

Le « EU Data Governance Act » au centre de la seconde édition des Rencontres du Numérique

Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Ce mardi 7 juin s’est tenue la seconde édition des Rencontres du numérique, à l’initiative du ministre de la transition numérique Bernard Clerfayt et du Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise. Au programme : le « EU Data Governance Act ».

Grâce à cette nouvelle réglementation, l’UE entend favoriser la bonne gestion et le partage des données, lesquelles permettront aux industries de développer des produits et des services innovants et rendront de nombreux secteurs de l’économie plus efficaces et plus durables. L’innovation fondée sur les données (agricoles, environnementales, de mobilité, …) apportera des avantages aux entreprises et aux particuliers en rendant la vie et le travail des Européens plus efficaces.

Avec davantage de données disponibles, le secteur public peut lui aussi élaborer de meilleures politiques, ce qui permettra une gouvernance plus transparente et des services publics plus efficaces.
C’est pour discuter de ces questions et des implications de l’EDGA que s’est déroulée, ce mardi 7 juin, la seconde édition des Rencontres du numérique, au 5 Grand Place.

Après un mot d’introduction de M. Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de la transition numérique, trois orateurs de premier plan ont partagé leur expertise :
Antonio Biason, Legal & Policy Officer à la Commission européenne, a tout d’abord présenté la perspective européenne de l’EDGA : les gains pour l’Europe, les différents piliers de cette réglementation, sa complémentarité avec la Open Data Directive et le rôle du European Data Innovation Board.
Frederic Pivetta, Managing Partner et cofondateur de Dalberg Data Insights, s’est ensuite penché sur l’impact sociétal des données et la création de partenariats win-win entre entités publiques et le secteur privé pour un partage de données de qualité.
Enfin, le professeur Grégory Lewkowicz, Directeur du programme droit global – Centre Perelman (ULB), a détaillé le rôle de « processeurs de données » des entités publiques, le cycle de valeur des données publiques, avant de rappeler la nécessité de faire des données un levier d’innovation.  

À la lumière de ces différentes interventions, des tables rondes entre acteurs publics et privés se sont ensuite déroulées sur plusieurs sous-thèmes :

  • Gestion du consentement de données en GDPR
  • Gestion de l’IP de données dites confidentielles. À qui appartient la donnée ?
  • Comment s’organiser ? se réorganiser ? Quelles ressources pour l’autorité compétente ?
  • L'innovation par la donnée : opportunités

Les idées et propositions qui sont sorties de ces Rencontres du numérique alimenteront le travail de la nouvelle gouvernance IT qui se met en place en Région bruxelloise, laquelle s’inscrit également dans les ambitions Smart City de la Région.

Mots-clés associés : Catégories :