Vous êtes ici : Accueil / Quoi de neuf ? / Actualités / Intervision sur l'appel à projet Digital Brussels : le CIRB présent au rendez-vous donné par la Fondation Roi Baudouin

Intervision sur l'appel à projet Digital Brussels : le CIRB présent au rendez-vous donné par la Fondation Roi Baudouin

Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Chapeautée par la Fondation, cette rencontre entre une cinquantaine de professionnels du secteur de l'inclusion numérique a eu lieu le mercredi 24 novembre 2021, de 9h à 13h, à BluePoint Brussels, afin que lauréats, et non-lauréats, de l'appel à projets Digital Brussels échangent leurs expériences, leurs besoins et leur vision sur l'avenir de l'inclusion numérique en Région bruxelloise.

Dans le cadre de l’appel à projets « Digital Brussels », mené par la Région et le CIRB en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin, un budget total de 400.000 euros a été réparti entre différents projets d'inclusion numérique en Région de Bruxelles-Capitale : des initiatives promouvant l'accessibilité à l’outil numérique, la formation au numérique dès le plus jeune âge ou encore l'accompagnement de la société vers une transformation digitale accessible à tous les publics, y compris les plus précarisés, avaient été récompensés au premier trimestre 2021.

L'objectif de cette intervision du 24 novembre était principalement de confronter les projets-lauréats entre eux, de comprendre les éventuelles lacunes des projets non-retenus et, plus généralement, d'échanger entre experts du terrain du secteur.

Après un mot d'accueil du Ministre de la Transition numérique, M. Bernard Clerfayt, et du Directeur-général du CIRB, M. Nicolas Locoge, plusieurs experts de la profession ont pris la parole : M. Thomas Royberghs, de l'entreprise WeTechCare, a détaillé l'étude réalisé pour le CIRB sur l'attractivité des EPN tandis que M. Alexandre Vivier, issu de Sia Partners, a lui présenté les besoins des organisations impliquées dans l'inclusion numérique.

Deux des moments-clés de cette intervision étaient la tenue de tables rondes : tandis que la première salve de tables rondes était axée sur une analyse des besoins par communes et rassemblaient donc des acteurs proches, géographiquement parlant, les secondes tables rondes étaient davantage orientées sur les besoins des organisations par publics cibles.

Madame Perine Brotcorne, chercheuse en sociologie au sein du Centre Interdisciplinaire de Recherche Travail, État et Société (CIRTES) et assistante à la Faculté ouverte de politique, économique et sociale (FOPES) de l’Université catholique de Louvain, a, au terme de l'intervision, tiré les conclusions des échanges et a, plus largement, souligné les progrès impressionnants réalisés par tous les acteurs du secteur ces dernières années et annoncé les chantiers à venir.

Parallèlement à cette intervision, notez que la Fondation Roi Baudouin vient de réaliser une nouvelle étude sur les services numériques essentiels. Des chercheurs de l’UCLouvain, en collaboration avec la VUB, se sont penchés sur les inégalités liées à l’utilisation des services numériques essentiels. Un service est considéré comme ‘essentiel’ lorsque sa faible utilisation ou sa non-utilisation est susceptible de générer des discriminations sur le plan de l’accès aux droits sociaux (e-administration et e-banking), aux soins de santé (e-santé), aux opportunités commerciales liées à la consommation de biens et de services (e-commerce)

Pour en savoir plus sur l'évolution de l'utilisation de ces différents services en ligne, rendez-vous sur le site de la Fondation Roi Baudouin : Inclusion Numérique. Les Services Numériques Essentiels : profitables à toutes les personnes ? | Koning Boudewijnstichting (kbs-frb.be)