Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Quoi de neuf ? / Actualités / Bernard Clerfayt: “Je veux faire de Bruxelles la première ville belge à tester la 5G”

Bernard Clerfayt: “Je veux faire de Bruxelles la première ville belge à tester la 5G”

Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Le 23 janvier dernier, Bernard Clerfayt (DéFI), ministre bruxellois en charge de la Transition numérique, était présent à l’événement ‘5G, une réponse aux défis de demain’ organisé par Agoria, la fédération belge des entreprises technologiques. Il y a plaidé pour faire de Bruxelles une zone test pour la 5G.

La 5G fait beaucoup parler d’elle ces derniers mois. L’objectif de cet événement était donc d’en parler de manière claire et ouverte. L’organisateur avait invité à la table des discussions des représentants des industries technologiques, des autorités publiques et des experts indépendants.

Pour le secteur privé, la Belgique est actuellement à la traîne et un cadre légal autour de la 5G doit être mis en place. Le Comité d’experts bruxellois sur les radiations non-ionisantes s’inscrit dans cette idée, même si il met en avant les précautions d’usage.

Le Ministre bruxellois de la Transition numérique, Bernard Clerfayt, a apporté son soutien aux partisans de la 5G en soulignant le contexte européen du dossier :

“La Commission a décidé que la 5G fait partie du futur développement économique et social de l’Europe. Elle demande à chaque pays-membre de choisir une ville pilote pour y déployer la 5G. Je veux faire de Bruxelles la première ville belge à tester la 5G. Nous devons donc y travailler.”

Dans le même temps, le Ministre souligne qu’il aura besoin du soutien de tout le gouvernement et des citoyens, tout en reconnaissant que certains sont préoccupés par leur santé. C’est pourquoi, il propose de définir une zone test dans laquelle le rayonnement total des équipements 5G pourra être mesuré. C’est, pour Bernard Clerfayt, “le meilleur moyen d’objectiver les effets d’un réseau 5G”.

La volonté de répondre au secteur privé et à l’Europe est bien présente. La balle est maintenant dans le camp des partis, présents tant au niveau régional que fédéral, afin de créer un cadre pour le développement de la 5G tout en tenant compte des mesures de précautions. C’est la condition pour déployer cette nouvelle technologie à grande échelle, de manière responsable et soutenue par tous.

Affaire à suivre.

Mots-clés associés : Catégories :