Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Quoi de neuf ? / Actualités / 83% des élèves bruxellois se connectent aussi pour leur travail scolaire

83% des élèves bruxellois se connectent aussi pour leur travail scolaire

Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Grâce au projet « Fiber To The School », les 175 écoles secondaires de la Région bruxelloise seront connectées à l’internet à haut débit avant la fin de l’année. L’occasion pour le CIRB de faire un état des lieux sur l’accessibilité et la maitrise des outils digitaux des jeunes dans et à l’extérieur de l’école.

La stratégie Brussels Smart City vise à rendre la Région plus connectée, plus durable et plus accessible. Dans cette logique Le CIRB œuvre à la démocratisation des nouvelles technologies auprès de tous les Bruxellois, notamment des plus jeunes.

Depuis 1999, le CIRB apporte un soutien important aux écoles au travers du Plan Multimédia. Au total, ce ne sont pas moins de 40 millions d’euros qui y ont été investis notamment dans le renouvellement du parc informatique des écoles bruxelloises, sous forme de tablettes, PC, serveurs et PC, ou de tableaux interactifs, selon le choix de chaque établissement.

En 2014, le CIRB a lancé le projet Fiber To The School, visant à équiper les 175 écoles secondaires bruxelloises d’une connexion Internet à large bande (100 Mbps), afin de leur permettre de bénéficier d’un accès Internet conforme à leur mission. Ce sera chose faite à la fin de l’année.

Pour marquer le coup, un moment de débat avec les acteurs de l’enseignement était organisé ce mercredi 27 novembre à l’Athénée Royal Crommelynck de Woluwe-Saint-Pierre. L’occasion d’évoquer les opportunités, mais aussi les défis posés par le numérique dans les écoles.

Sondage : les usages du Web des jeunes bruxellois… et de leurs professeurs

Pour faire l’état des lieux de la maitrise des outils digitaux dans le cadre scolaire mais également en dehors, le CIRB a mené un sondage permettant ainsi à 670 jeunes bruxellois d’évaluer leur accessibilité et leur maitrise des outils digitaux. Les résultats sont plutôt rassurants quant à la maturité des jeunes qui ont déjà adopté cet outil et l’usage qu’ils en font.
83 % des élèves déclarent ainsi utiliser internet pour le travail scolaire au moins une fois par semaine. 37 % l’utilisent même plusieurs fois par jour et 34 % plusieurs fois par semaine. À peine 3 % d’entre eux affirment ne jamais l’utiliser.


 
Grâce à Fiber To The School, 66 % peuvent désormais utiliser le Web pour se tenir informés des évènements de leur école et 50 % des jeunes s’en servent déjà pour vérifier leurs horaires de cours ou d’examen. L’utilisation des nouvelles technologies en classe se fait également via les professeurs, puisqu’ils sont 44% à utiliser Internet dans le cadre de leurs cours.

De nouveaux usages numériques sont synonymes d’opportunités mais également de risques liés à la sécurité informatique, risques que les élèves ont bien intégrés puisqu’ils semblent généralement identifier comment se protéger. 73 % disent sécuriser leurs comptes sociaux, que ce soit avec un mot de passe élaboré mélangeant chiffres, capitales, symboles… (41 %), en utilisant un mot de passe différent pour chaque compte (21 %) ou en changeant régulièrement de code d’accès (11 %).  

Enfin, on peut noter également que les jeunes Bruxellois font preuve d’esprit critique puisque face à une information trouvée sur Internet, ils sont 37% à recouper l’information auprès d’une autre source et 30% à vérifier auprès d’autres internautes si cette nouvelle n’est pas une fake news.

« A l’analyse de ces résultats, on peut se réjouir d’un accompagnement réussi des risques et opportunités du digital en milieu scolaire. Les élèves ont non seulement accès à des informations et à des technologies leur permettant de nourrir leur parcours scolaire mais l’encadrement qu’ils reçoivent à l’école leur permet d’en tirer le meilleur parti. Le CIRB se réjouit d’avoir contribué à cet accomplissement et se sent conforté dans sa mission de rendre la Région de Bruxelles-Capitale plus smart pour toutes et tous » a commenté M. Hervé Feuillien, Directeur Général du CIRB.

Mots-clés associés : Catégories :