Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Le CIRB / Une stratégie smartcity.brussels / Défi n° 1 : Une Région connectée

Défi n° 1 : Une Région connectée

La smart city est souvent en premier lieu une ville connectée. Smart.brussels s'appuie sur le réseau régional fibre optique IRISnet et sur le wifi gratuit.

Souvent, la smart city est d'abord une ville connectée à des réseaux de télécommunication performants.

Pour relever le défi d'une région connectée, smartcity.brussels s'appuie sur la puissance de la fibre optique du réseau régional IRISnet et sur la couverture wifi gratuite par wifi.brussels de sites publics stratégiques.

Nos indicateurs smartcity.brussels :

1. Généraliser la très large bande

Le réseau de fibres optiques d’IRISnet permet d’investir dans la connectivité des écoles bruxelloises en faisant parvenir la fibre jusqu’aux écoles. Plus largement, tous les secteurs publics doivent bénéficier de la connexion à la fibre optique.

L’objectif est d’atteindre d’ici à 2019 :

  • 100 % d’écoles primaires et secondaires possédant une connexion de type VDSL au moins (388 écoles) ;
  • 85 % d’écoles secondaires connectées en très large bande. Cela représente un total de 140 écoles à connecter d'ici 2018 ;
  • 50 % des sites* de mandants IRISnet connectés en très large bande (425 sites).

* Sites identifiés dans le Cahier des charges du marché IRISnet.

2. Un réseau wifi public gratuit à large échelle

Le réseau régional wifi gratuit wifi.brussels a pour vocation de s'étendre à de nouveaux espaces publics fréquentés par un large public ou contribuant à la lutte contre la fracture numérique.

Nous proposons au Gouvernement d’inclure dans notre plan de déploiement, d’ici à 2019 :

  • 8 stations de métro : Arts-Loi, Elisabeth, Gare centrale, Gare du Midi, Louise, Rogier, Schuman, Simonis ;
  • les bibliothèques communales (1 par commune).

Défi n°2 : une Région durable
Défi n°3 : une Région ouverte
Défi n°4 : une Région sécurisante
Retour