Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2016 / 12 / Nous sommes tous des ... Problem Managers !

Nous sommes tous des ... Problem Managers !

positivisme

positivisme

Je parie que vous venez de vous dire : oh oui, c'est vrai, il a raison !
Et je ne vais pas vous contredire... c'est vrai, j'ai raison. Mais vous n'imaginez pas encore jusqu'à quel point notre vie est remplie de problèmes.
Oui, en tant qu'IT Manager, j'ai l'impression de plutôt gérer des problèmes en masssssse (comme dirait Céline) que de m'occuper tranquillement (hum) de mon équipe, de nos projets, d'idées, de R&D... Mais non ! Je gère des problèmes, encore des problèmes et toujours des problèmes. Et je ne vous parle pas de mon ingénieur système qui a "juste" voulu ajouter un serveur dans ferme VMWare. Il a pris 5 ans en une semaine !

Je me souviens, quand j'étais tout petit, je n'aimais déjà pas trop les problèmes du type : combien de temps va mettre cette baignoire à se remplir compte tenu du robinet qui goutte, de l’anticyclone des Açores et de ma petite sœur qui s'amuse à enlever et remettre le bouchon de ladite baignoire...

Pffff, vous croyez que ça a changé ? Tentons l'expérience. Ce matin ce fut : comment je vais arriver à acheter ces étiqueteuses compte tenu du fait que mon budget à l'extra n'est pas suffisant, qu'en diminuant la quantité de moniteurs ça devrait aller, mais que je ne peux plus changer mon panier en ligne et aussi à condition que :

  • mon receveur soit d'accord
  • les augures soient bien bons
  • mon train soit à l'heure ! (Tiens, il faudra que je vous en parle un jour !)
  • ouin, snif, etc.

Ça, c'est au boulot ... Mais à la maison c'est pareil ! Finir le plafond ? Oui, mais il faudrait raccourcir la porte, mais du coup ça va faire moche ... Alors comment je vais cacher ça ? Bon, je reverrai le problème dans 6 mois ... Hoplààààà ! Classé !

Mais alors ? Notre vie se résume-t-elle à un énorme problème ? Ça me ferait mal de dire oui, car parfois, il faut bien avouer que ... tout roule ! C'est d'ailleurs souvent à cet instant que l'on en vient à se dire : mais que va-t-il arriver maintenant ? (Je ne vais pas vous faire un cours de philo à la Nietzche, tout n'est pas si noir ;o)

Alors que faire ? Continuer à être un problem manager ? J'aimerais malgré tout tenter autre chose...

Je vous propose 4 débuts de solutions ….

  • Ajouter une dose de fun dans un problème (l'imprimante ne fonctionne plus ? Cool, ça fera des vacances aux arbres)
  • Travailler en amont afin d'être proactif face au problème ! Si vous trouvez comment faire, envoyer un email à la rédaction qui fera suivre lol
  • En faire un défi dont vous sortez vainqueur ! 12 défis relevés aujourd'hui, qui dit mieux ?
  • Mettre une bougie, croisez les doigts, faire 3x le tour de son lit le matin, etc. : Si ça peut vous rassurer, mais vous risquez de vous brûler, de vous faire une entorse, de marcher sur une punaise. Bref, dans tous les cas, cela se résume simplement en trois lettres : Aïe (voire même Aîeheuuu en cas d'agacement prolongé).

Heureusement, les fêtes approchent, oublions quelques temps nos problèmes pour passer aux choix de cadeaux (yes i know, it’s a problem, again !) et rêvons déjà aux sourires des enfants, aux rires des plus grands et à ... nos bonnes résolutions !

Bonnes fêtes !
Olivier

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 4 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts