Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2016 / 10 / C’est trop injuste !

C’est trop injuste !

Je fais mon Calimero.

Quand j’ai vu dans ma boite mail un courrier de ma collègue en charge du blog CIRB me demandant un article pour tout de suite maintenant, je me suis dit : « Ppfff, qu’est-ce que je vais bien encore pouvoir raconter ? » (oui, parce que je me dis des choses à moi-même, ça arrive, paraît que c’est un signe de grande intelligence qu’ils disent les chercheurs).

Première idée (de génie) : recycler un de mes précédents posts ! Celui de la Toussaint 2015 tiens, sur le testament numérique. Rien n’a changé, les gens n’y pensent toujours pas, c’est la bonne période de l’année. Juste vérifier que les liens sont encore bons, puis zou, je le fourgue.

A peine échafaudé ce plan subtil que ma conscience professionnelle (oui j’en ai une, je sais, c’est rare de nos jours) me rappelle que c’est quand même pas top comme idée. Je me creuse un peu (non pas les méninges, car je rappelle que les méninges sont les enveloppes du cerveau et qu’on peut se les bouger tant qu’on veut ça rend ni plus intelligent ni plus créatif) et dans un éclair écologique j’ai trouvé : un post sur la consommation numérique, ça va être bien ça.

Parce que oui, ma bonne dame, on veut du wifi partout, on s’envoie 50 photos par jour avec Snapchat, on échange sur Whatsapp, on s’écharpe sur Facebook, on s’invective sur Twitter, mais ça bouffe de l’espace dans les data centers tout ça. Et un data center, c’est que ça en consomme de l’électricité pour fonctionner, pour refroidir les machines, et tout et tout. Je m’apprête à chercher des infos sur le sujet, puis « Merde » que je me dis à moi-même (oui, parce que je me parle à moi-même parfois, je vous l’avais pas dit ?), « vas-y plutôt de ton coup de gueule ! ». Oui, parce que bon hein ça commence à bien faire.

Sous prétexte que je bosse dans un service communication, tout le monde part du principe que je suis capable de débiter des posts comme Stakhanov des tunnels de mine, d’être créative en claquant des doigts comme un gouvernement en recherche de taxes pour boucher un déficit ! Et bien non ! Je m’insurge, je proteste, je réfute, j’objecte Votre Honneur ! Ecrire un article, avoir des idées, ça ne s’improvise pas ! C’est un processus ! Que dis-je un processus… c’est un art, c’est un talent Môssieur ! (on sent bien là hein que je suis un peu vénère). En plus, c’est toujours à la dernière minute. Tout ça parce que le volontaire initial a lâchement abandonné son poste à quelques jours de la deadline.

Oui je râle Môssieur, et j’ai le droit ! D’abord, c’est extrêmement jubilatoire et puis ça fait du bien ! Et en même temps, ça me fait un blogpost ! Bon allez, c’est pas tout ça, faut que je retourne à mes occupations. Des messages m’attendent sur les médias sociaux… Je dois répondre aux gens qui râlent. Y en a quand même qui ont que ça à foutre ;-) C’est trop injuste.

Isabelle Ghislain

Au fait si ça vous intéresse quand même la consommation numérique, sachez que l’envoi d’une trentaine de mails de 1Mo à deux destinataires par jour et par personne génère à 180 kilos de CO2. A l’échelle planétaire, on estime à 3.800 tonnes l’émission de CO2 par minute uniquement pour l’envoi de mails et de newsletters ! (Sources : Ademe, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie et post d’Amandine Peeters pour www.ecrirepourleweb.com).

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 4 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts