Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2016 / 06 / La solution plutôt que le problème

La solution plutôt que le problème

A la découverte de « l’art du questionnement » orienté solutions
solution

solution

Par le biais de cet article, je souhaite vous emmener à nouveau sur un autre chemin autour du thème de la « résolution de problèmes » en vous proposant un changement de perspective et d’approche dans les stratégies que vous mettez en place pour résoudre vos problèmes.
Mais d’abord, prenez un peu de temps pour répondre à cette question !

Quelle est l’approche classique que vous adoptez spontanément lorsque vous êtes confrontés à une difficulté ?

Vous vous focalisez sur le problème ? Vous l’analysez sous toutes ses coutures et cherchez à en comprendre les causes pour dégager d’éventuelles solutions ? C’est, en effet, l’approche de la grande majorité des gens et parfois, ça marche MAIS... Bien souvent, cette façon de faire, plutôt que de vous permettre de dégager des solutions, vous permet, au mieux, de dégager une vue précise du problème et de ses conséquences et, au pire, de ne plus voir que le problème. Prenons l’exemple de Jean-Paul, manager d’équipe dans une société de marketing. Celui-ci éprouve des problèmes pour déléguer un certain nombre de tâches auprès de ses collaborateurs. Sa manière de faire engendre rapidement toute une série de conséquences néfastes dans son propre travail et dans son management. Ainsi, il occupe son temps à effectuer de nombreuses tâches opérationnelles en dépit des activités plus stratégiques, tactiques ou de développement. Au-delà de cela, son comportement a également un impact négatif sur ses collaborateurs car ces derniers ne gagnent ni en autonomie, ni en compétences. Si ce comportement perdure, ils pourraient être privés de l’expérience qui favoriserait leur développement personnel et professionnel.

Pour Jean-Paul, l’acte de « déléguer » est alors davantage pensé et vécu en termes de problèmes à travers des phrases telles que « je ne lui fais pas confiance » et « j’ai peur des erreurs qu’elle pourrait commettre ».

Changeons de perspective ! Je vous propose d’accompagner Jean-Paul vers une approche orientée "solutions". Ainsi, penser en termes de solutions permettra d’aborder la notion de « délégation » comme une solution en soi. Ce changement permettra à Jean-Paul, d’une part de se connecter à ses ressources plutôt que de se focaliser sur toutes les raisons qui le poussent à ne pas déléguer (autrement dit, ses résistances) et, d’autre part, de réfléchir en termes d’objectifs à atteindre.

Mais encore, me direz-vous ? Concrètement, comment procéder pour mettre en œuvre cette nouvelle approche ? Je vous propose d’appliquer « l’art du questionnement » orienté solutions(*).

Quelles sont ces questions qui se focalisent sur les solutions ?

Dans le cas concret de l’action de « déléguer », ces questions peuvent être les suivantes :

  • « En quoi la délégation est-elle nécessaire ? »
  • « Que va-t-elle apporter ? »
  • « Que va-t-elle changer ? »

Penser en termes de solutions est différent de penser en terme de résolution du problème. Le changement de point de vue consiste à ne pas chercher des solutions aux problèmes mais bien de nouvelles façons d’agir et d’interagir avec son environnement. C’est là tout l’objet du développement personnel de chacun d’entre nous.

Ce changement de perspective nécessite d’en appeler à vos ressources, à l’ensemble de vos connaissances et de votre savoir-faire. L’un des fondements de toute démarche de changement ne consiste-t-il pas à s’appuyer sur le fait que : « chacun possède en lui les ressources pour effectuer les changements qu'il souhaite et atteindre ses objectifs » ?
Pour résumer et clôturer notre propos sur l’art du questionnement orienté solutions, je terminerai sur cette phrase de Socrate, citation qui résume également parfaitement ce qu’est le coaching :

« Les gens qu’on interroge, pourvu qu’on les interroge bien, trouvent eux-mêmes leurs propres réponses »
 

(*) Pour aller plus loin, je vous renvoie au livre de Philippe Bigot, Le coaching orienté solutions.
 

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 10 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts