Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2016 / 03 / Material design

Material design

Quels sont les standards graphiques actuels ?
un exemple de material design

un exemple de material design

Depuis que les tablettes et les smartphones ont envahi nos vies informatiques (voire nos vies tout court) les standards graphiques se sont adaptés aux nouveaux usages. Un exemple bien connu est le « responsive design », une structure graphique élastique qui permet aux sites web  de s’adapter à toutes les plateformes et formats. Les interfaces se sont simplifiés et la généralisation du tactile induit de nouvelles façons de concevoir un interface de systèmes d’exploitation.

Un peu d’histoire

Au commencement la tendance était au skeuomorphisme (retenez bien ce mot, il vous permettra de briller dans les réunions) : sous ce vocable barbare se cache tout simplement le fait de créer des éléments d’interface semblables à des objets réels … Exemple : le bouton qui s’allume comme un vrai bouton quand on pousse dessus, le bloc-note qui ressemble à un véritable bloc-note papier, la calculatrice. Apple a poussé ce type de design très loin dans ses OS mais cela a donné aussi des sites webs sombres, surchargés d’images et peu pratiques. Pour une fois c’est Microsoft qui aura innové avec Windows Phone 7 en 2010 suivi rapidement par Windows 8 pour toutes les plateforme mettant en œuvre un design simple aux couleurs vives avec de grands aplats, taillé sur mesure pour une utilisation tactile. C’est ce qu’on appelle le « Flat Design ». Cette conception visuelle s’est rapidement répandue à travers le web et peut se voir dans nombre de sites récents : grosses icônes, typographie omniprésente, peu d’images.

Quelques exemples de skeuomorphisme

Et l’interface Windows 8 :


Un exemple de site flat design : http://minimalmonkey.com/

Google est partout

Et maintenant Google - qui décidément se mêle de tout - a lancé en 2014 le concept de « Material Design ». Si le Flat Design tient déjà compte de l’usage tactile, le « Material Design » pousse la réflexion encore plus loin et intègre le fait que ce sont les comportements des éléments et les mouvements de l’utilisateur qui vont influencer l’interface et le rendre lisible. Ceci est déjà visible dans les dernières versions d’Android et particulièrement les applications Google, toutes plateformes confondues. Les informations importantes sont mises en valeur par la couleur, la mise au premier plan, le mouvement. Ce n‘est d’ailleurs pas une révolution mais une optimisation et une exploitation des ressources visuelles et tactiles de l’interface.

Et tout ça dans quel but ? Mais de faciliter l’expérience de l’utilisateur, pardi ! Et de lui offrir un univers homogène, quel que soit le support et l’application utilisés, au risque d’une certaine monotonie, diront certains, mais ce qui compte avant tout ici, c’est l’efficacité.

Un exemple de material design : http://material.cmiscm.com/

Pour en savoir plus : https://www.google.com/design/spec/material-design/introduction.html

 

“You know that we are living in a material world
And I am a material girl” - Madonna

 

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 10 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts