Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2015 / 12 / Le management préhistorique ou ‘le complexe de la vente à la criée’

Le management préhistorique ou ‘le complexe de la vente à la criée’

un manager autoritaire

un manager autoritaire

A travers mes petits billets d’humeur (ou d’humour, c’est selon), vous me découvrez doucement … Ce que vous ne savez pas (arrêtez de fouiller LinkedIn, même en anonyme, j’sais que c’est vous !), c’est que mon ancien job de consultant m’a fait passer par plein de sociétés différentes. Dans certaines, je suis resté un temps, dans d’autres, la moitié d’un temps ;) Au total, j’ai pu rencontrer beaucoup de managers, de responsables IT, de directeurs IT et toutes sortes d’autres personnes cherchant à indiquer à des tiers ce qu’ils devaient faire.

On pourrait vraiment s’amuser à classifier ces gens; entre les timides maladifs et les foudingues qui crient leurs ordres, il y a un monde que je suis content d’avoir découvert, même si je me serais bien passé de rencontrer certaines personnes.

Dinosauresque

Parmi tous ceusses que j’ai rencontrés, il y a un type de manager très particulier et très irritant : le "manager préhistorique", dont le fer de lance est “Je crie donc je manage”.

Haaa… celui-là, c’est quelque chose ! Il a une autre spécialité : attendre qu’un collaborateur s’enfonce dans ses soucis, peu importe d’où ils viennent (même et surtout si c’est du manager lui-même) et attendre encore, jusqu’au point catastrophique et là ... Là ! C’est le Big Bang ! La grande débauche de cris, le plus fort possible pour que toute la boîte (surtout) entende et reconnaisse ainsi sa toute-puissance.

Le management basé sur la crainte

Vous me direz : et la remise en question alors ? Ben non… Il n’y en pas… Jamais…

Personnellement, j’ai beaucoup appris de ces personnes. J’ai appris ce que je ne devais pas faire ! Et je ne le fais pas ! Mon but, en tant que manager, est que mon équipe se sente bien dans ses baskets, sur lesquelles poussent les ailes de la confiance et de l’optimisme. Je veux qu’ils puissent se dire : “Chouette, au boulot !” le matin en arrivant, et qu’ils profitent à fond de leurs week-ends et vacances sans arrière-pensées. Partager mon expérience avec eux, les voir évoluer, rire avec eux. Bref… vivre en harmonie avec eux.

Et la décision, dans tout ça ?

Haaaa oui ! ZE grande prérogative du chef : "Je décide !" …. Même si dans notre société hiérarchisée, il est admis que le chef décide et les autres "font", je pense qu’il est bien qu’une décision soit prise de commun accord, ou au moins expliquée à son équipe.

C’est vrai qu’un manager applique souvent les décisions d’un manager supérieur à lui-même, ou même celles de son comité d’administration. Mais ce n’est pas une raison pour donner des ordres comme on colle un autocollant sur une fenêtre... Enrichissez vous : demandez l’avis de votre équipe, ce sont eux les experts de terrain !

Bon, on est potes alors ?

Hum… ça, c’est la porte ouverte à pas mal de soucis… Malgré tout, nous restons l’”autorité”, qui n’est à utiliser que lorsqu’un membre de l’équipe glisse sur un peau de banane laissée là par Murphy ! Cependant, là encore, rien ne sert de crier, il faut intervenir à temps ! Il est nécessaire de bien définir le cadre de travail et quelles sont les limites dangereuses pour lesquelles il vaut mieux appeler le manager de l’équipe à la rescousse.
Donc, trop pote = difficile de remettre les idées en place chez un collaborateur. A méditer ;)

En bref...

La fonction de ‘chef’ n’est d’aucune utilité si elle doit être utilisée explicitement. On est là, en tant que manager, pour indiquer la direction à suivre et "récupérer" ceux qui se trompent de chemin.

C’est mon avis… qui n’engage que moi… Cependant, cela me fait plaisir que Johnny soit d’accord avec moi :-) 

Diriger et apprendre ne sont pas dissociables. (John F. Kennedy)
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Ecrire "cinq" en chiffre.
Votre réponse:

Tous nos posts