Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2015 / 11 / Hillary Clinton et le mailgate

Hillary Clinton et le mailgate

De la gestion rigoureuse d'une boîte mail
Hillary Clinton

Hillary Clinton

Depuis de nombreux mois, les Etats-Unis sont lancés dans la course présidentielle. Et un peu comme dans les compétitions sportives, on passe par les demi-finales. En l'occurrence, il s'agit de désigner les candidats respectifs des partis démocrate et républicain. C'est ainsi que de nombreux candidats, à grands renforts de débats et de capsules publicitaires, tentent d'arracher les voix indispensables.

Il s'agit d'un processus bien connu, qui se répète tous les 4 ans. Rien de neuf, si ce n'est l'écueil rencontré par une candidate, Hillary Clinton. L'épouse de l'ancien président, bien que rodée aux institutions et aux rouages du gouvernement – elle fut Secrétaire d’Etat – a commis une faute dont elle a sous-estimé la portée : l'utilisation de son mail personnel à des fins professionnelles.

Avant d'être désignée Secrétaire d’Etat, Hillary Clinton a fait installer un serveur mail personnel à son domicile, et a utilisé l'adresse hdr22@clintonemail.com pour toute sa correspondance, privée ET professionnelle, durant les 4 ans de l'exercice de la fonction.  Des collaborateurs directs auraient également utilisé des adresses mail gérées par ce serveur. Et elle n'aurait pas activé ni utilisé une adresse officielle state.gov comme adresse professionnelle. Le nombre de mails envoyés et reçus dépasserait les 62.000, dont la moitié seraient officiels, et de 120 à 150 classifiés comme confidentiels, impliquant la sécurité de l'Etat.

L'affaire aurait éclaté début mars, et constituerait une violation des règles fédérales américaines. Le débat juridique paraît assez complexe : pour certains, son comportement serait illégal; pour d'autres, on est dans les limites de la légalité. Mais soit, cela pose évidemment un énorme problème de confidentialité !

Certes, la confidentialité imposée à une Secrétaire d’Etat des Etats-Unis n'est pas comparable à ce que doit respecter un homme politique ou un fonctionnaire au sein de la Région. Ceci étant, cette mésaventure handicape aujourd'hui de manière très notable la campagne d'Hillary Clinton. L'impact est très important dans les médias et nuit à la crédibilité de la candidate. Après avoir fait les premières pages de la presse, elle a été d'ailleurs sérieusement interpellée à ce sujet en commission.

Mais au-delà du sort de l'épouse de l'ancien président, cette mésaventure a le mérite de nous interpeller quant à l'usage du mail.

D'une part, il est utile de séparer adresse privée et adresse professionnelle. Aujourd'hui, de nombreuses entreprises tolèrent l'usage du mail professionnel à des fins privées, et cela pose rarement des difficultés. L'utilisation d'un mail privé à des fins professionnelles est, par contre, beaucoup plus problématique. Mais ceci n'est pas aussi exceptionnel que l'on pourrait le penser de prime abord, ce qui est assez interpellant en termes de protection de la vie privée ! Qui aimerait que des données personnelles et/ou confidentielles – par exemple, traitées par un agent dans le cadre de fonctions officielles - soient échangées via hotmail ou gmail ?
D'autre part, disposer d'un mail professionnel sécurisé - et l'utiliser - est indispensable à l'exercice d'une profession, et à fortiori dans le secteur public. Le niveau de sécurité doit être suffisant, tout en restant raisonnable, d'autant qu'une sécurité totale est utopique.

Hillary Clinton sera-t-elle désignée comme la candidate du parti démocrate pour la course finale à la magistrature suprême ?   Sera-t-elle la première femme Présidente des Etats-Unis ? L'avenir nous le dira. Mais soyons assurés que les prochains dirigeants géreront leurs boîtes mail avec la rigueur nécessaire !

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 10 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts