Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2015 / 11 / Elémentaire mon cher Watson !

Elémentaire mon cher Watson !

Bien entendu, je ne vais pas vous parler de Sherlock Holmes ou d’une de ses fameuses enquêtes...
Dr Watson & Sherlock Holmes

Dr Watson & Sherlock Holmes

Non, bien entendu, je ne vais pas vous parler de Sherlock Holmes ou d’une de ses fameuses enquêtes. Pour ceux d’entre vous un peu branchés, vous êtes probablement déjà sur la piste … qui est celle des dernières avancées ou niveau de l’Intelligence Artificielle (IA) et principalement dans le domaine du « Deep Learning », une technologie d'apprentissage, basée sur des réseaux de neurones artificiels, qui en moins de cinq ans a complètement bouleversé le domaine. 

Sans vouloir faire trop de publicité à IBM, mais il faut avouer qu’avec le programme « Deep Blue » (leur super ordinateur dans les années 90) ils en étaient déjà les précurseurs, ils viennent à nouveau de faire le buzz avec « Watson » leur dernière plateforme.

« Watson » est une plateforme technologique combinant des processus d’analyse en langage naturel et d’apprentissage machine afin de traiter de larges quantité de données non structurées. Pour ce faire, il ne traduit pas seulement une question en langage informatique pour proposer une réponse, mais il tente également de trouver une signification en se basant sur les connaissances qu’il a accumulées soit par apprentissage ou par stockage en mémoire. Sa réponse est donc basée sur des hypothèses élaborées à partir d’algorithmes de réflexion, tout en y joignant un indice de confiance. Il peut ainsi formuler une réponse argumentée. Au travers de ces mécanismes d’apprentissage automatiques, la plateforme a la  possibilité d’apprendre de ses erreurs, tout comme un enfant le ferait.  Si bien que Watson se rapproche aujourd’hui de la compréhension humaine … Whoaw !!

Quant aux concepts de deep learning, il s’agit de techniques d'apprentissage permettant à un programme de reconnaître des images ou de comprendre le langage parlé. Comme l’explique Yann LeCun, un des chercheurs les plus influents dans le domaine : « La technologie du deep learning apprend à représenter le monde. C'est-à-dire comment la machine va représenter la parole ou l'image par exemple ». Il cite notamment cet exemple : « Comment reconnaître une image de chat ? Les points saillants sont les yeux et les oreilles. Comment reconnaître une oreille de chat ? L'angle est à peu près de 45°. Pour reconnaître la présence d'une ligne, la première couche de neurones va comparer la différence des pixels au-dessus et en dessous : cela donnera une caractéristique de niveau 1. La deuxième couche va travailler sur ces caractéristiques et les combiner entre elles. S'il y a deux lignes qui se rencontrent à 45°, elle va commencer à reconnaître le triangle de l'oreille de chat. Et ainsi de suite. ».

Stephen Hawking, parmi d’autres, s’est alarmé quant à la possibilité qu’un jour l’IA pourrait détruire la race humaine, ou dans un premier temps la dépasser en intelligence. Ce n’est évidemment pas le but de « Watson », IBM cherche tout simplement (en plus de dégager de nouvelles sources de business, bien entendu) de rendre les humains plus performant en leur apportant une aide externe pouvant répondre de manière adaptée à leurs requêtes. Et si vous n’y croyez pas, j’espère alors que vous n’êtes pas des « addicts » de Siri, Cortana, ou Google Now. Preuve s’il en est que tout le monde s’est lancé dans le domaine.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Ecrire "cinq" en chiffre.
Votre réponse:

Tous nos posts