Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2015 / 04 / The Dark Net

The Dark Net

encre dans l'eau

encre dans l'eau

Saviez-vous que 97 % du contenu atteignable via Internet n’est pas trouvable dans les moteurs de recherche ? (Science & Vie N° 1070 de mars 2015) Ce contenu constitue le Deep Web, ou web profond. Jusqu’ici, rien de grave : les moteurs de recherche ont leurs limites et n’indexent pas tout. Mais en dessous du Deep Web se trouve le Dark Web, un monde parallèle moins recommandable !

Au début, le Dark Net était un lieu d’échange pour des dissidents politiques, mais rapidement il est devenu le lieux d’échanges moins louables. On y trouverait des places de marché illégal, comme de vente d’armes, avec des monnaies virtuelles dérivées du BitCoin comme moyen d’échange intraçable. On y trouve aussi des alternatives cryptées à Facebook comme Diaspora, nouveau terrain de propagande qui garantit l’anonymat et qui, par sa nature, ne permet pas d’engager d’actions de nettoyage de contenu « subversif ».

Le côté obscur d’Internet n’est pas accessible avec un navigateur classique : il s’atteint via des systèmes cryptés garantissant l’anonymat, comme TOR (The Onion Router), et par des initiés : il n’y a pas de modes d’emploi, il faut connaître des listes de serveurs, des mots de passe, etc. Il faut connaître un initié pour y entrer.

Surfer dans le Dark Net est (encore) plus dangereux que sur le web "visible" : les hackers et leurs outils (virus, chevaux de Troie) y pullulent, ainsi que des personnages mal intentionnés.

L’émergence du Dark Net nécessite de nouvelles réflexions : faut-il tenter de le détruire, de le bloquer ? Faut-il plutôt le laisser vivre et tenter de le surveiller (ce que la NSA a réussi en partie) ? Les employeurs voudront-ils tenter de bloquer l’accès au Dark Net en mettant le doigt dans une cyberguerre sans fin ? Protéger les équipements critiques du Dark Net ? Vont-ils, au-delà des directives interdisant de faire des choses illégales, empêcher plus spécifiquement l’usage des outils internet visant l’anonymat ?

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Ecrire "cinq" en chiffre.
Votre réponse:

Tous nos posts