Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2014 / 01 / CHROMEBOOK KESAKO ?

CHROMEBOOK KESAKO ?

Chromebook, un "Google Chrome pour les nuls", une fonction spécifique de recherche ? Que nenni, mes amis !
un portable ouvert

un portable ouvert

 

Le navigateur de Google, Chrome, est plébiscité pour sa simplicité et sa rapidité. Depuis son apparition en 2008, il a su conquérir les faveurs de la majorité des internautes et règne à présent avec pas loin de 50% de parts de marché. Ça, vous le saviez presque tous ! Par contre, de quoi s’agit-il si je parle de Chromebook ? Est-ce un livre sur Chrome, genre Google Chrome pour les nuls ou d’une fonction spécifique de Chrome qui permet de faire des recherche dans des livres ? Que nenni, mes amis ! Google ne s’est pas arrêté en si bon chemin : ces zozos-là ont créé un Operation System (un OS pour les geeks) qu’ils ont fort logiquement baptisé ChromeOS. Il ne restait plus qu’à l’emballer dans une belle machine, portable de préférence, et voilà né le Chromebook. Un Chromebook est donc un ordinateur dont l’Operating System n’est pas Windows (Microsoft), OSX (Apple) ou encore une des nombreuses déclinaison de Linux ; il s’agit de l’OS de Google basé sur un noyau Linux (ouf, l’honneur des geeks est sauf !) et sur leur navigateur Chrome. En quelque sorte, on est face à un ordinateur qui ne possède que la fonction de naviguer sur Internet, avec Chrome uniquement -bien sûr!- et seulement si on possède un compte Google, re-bien sûr !
Quel est donc l’avantage de Chromebook ? Un tout premier avantage est sa rapidité. A peine allumé, vous pouvez l’utiliser ; pas besoin d’attendre que tous les bidules bizarres des autres OS démarrent le temps d'un, voire deux cafés : meilleur pour votre taux de caféine dans le sang ! Deuxième avantage : c’est simple, aussi simple que Chrome, en fait. Pas besoin d’avoir fait BAC+7 pour comprendre et encore moins d’être un tech freak. Troisième avantage : son coût réduit.

Vous allez me dire : et les inconvénients ? Le premier est facile à deviner : puisqu’on ne dispose que d’un navigateur Internet, sans connexion, point de salut. Comme l’immense majorité des applications accessibles ne possèdent pas une version offline, on ne peut en effet plus faire grande chose sans cette connexion. Un autre inconvénient est que vous êtes prisonnier de l’écosystème Google (Au secours ! Je veux sortir !). On se connecte avec un compte Google (ex. : moi.toi@gmail.com), on profite de toutes les applications Google Apps et on sauve ses documents dans Google Drive. Google a, d’ailleurs, la mansuétude porter l’espace de stockage standard de 15 GB à 100 GB à l’achat d’un Chromebook ; mais seulement pour une durée de 2 ans. Dernier petit inconvénient pour nous les Belges : le Chromebook n’est disponible que dans les pays anglo-saxons (avec clavier QWERTY, of course !) et en France (avec un clavier AZERTY français et pas belge). Bref, nous sommes à trois contre trois (trois avantages contre trois inconvénients pour ceux qui ne sont pas attentifs).

En conclusion, il s'agit d'un gadget ou d'une vision avant-gardiste de ce que sera l’ordinateur de demain, toujours connecté, et n’utilisant que des applications en ligne (le fameux Cloud dont on nous rabâche les oreilles depuis quelques temps). Je ne trancherais pas en la matière, mais si quelqu’un veut m’en offrir un pour que je puisse me faire une idée plus précise, je suis preneur, surtout si c’est un Google Chromebook Pixel (je vous laisse aller sur le site US de Google pour voir de quoi il s’agit) !

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 4 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts