Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2013 / 07 / CIRB et innovations technologiques à Nice

CIRB et innovations technologiques à Nice

le bord de mer à Nice

le bord de mer à Nice

 

Le CIRB a effectué une seconde mission-éclair à l'étranger, ces 18 et 19 juin. Le but de ce séjour : la ville de Nice et son utilisation innovatrice des nouvelles technologies (TIC) dans l'espace public.

Une cabine de mairie virtuelle

Une première étape a tout d'abord permis l'étude du projet pilote Spot Mairie. Il s'agit de la première cabine de mairie virtuelle, installée par l'équipementier Cisco dans le centre commercial Nice Etoile depuis février 2013. La cabine (deux fois le volume d'un photomaton, approximativement) est dotée d'une porte coulissante, d'une tablette tactile et d'un écran géant permettant un dialogue direct, en haute définition, avec un employé du centre d'appels d'Allo Mairies. Une imprimante et un scanner complètent le matériel mis à la disposition du citoyen du lundi au samedi, de 8h30 à 19h30. Gratuitement et sans rendez-vous, Spot Mairie permet donc de demander tout type de documents administratifs à la mairie ou d'entreprendre d'autres démarches auprès de celle-ci. La réussite de ce projet pilote pourrait voir, d'ici 2014-2015, l'installation d'une vingtaine de cabines supplémentaires dans les quartiers périphériques de Nice.

Si le contact visuel et l'approche personnalisée du projet séduisent d'emblée, certains questionnements interviennent rapidement à propos du Spot Mairie. Pensons notamment à l'impossibilité du paiement en ligne ainsi qu'au remplissage fastidieux de documents en format papier qu'il faudra ensuite imprimer et scanner pour les faire parvenir à l'employé de mairie. L'absence de signature électronique et d'authentification sécurisée du citoyen constituent des problèmes bien plus sérieux. Comparée au projet Spot Mairie, la solution IRISbox imaginée par le CIRB constitue une proposition bien plus avantageuse, à plus d'un titre : disponibilité 24/7 sans déplacements nécessaires, possibilité de paiement en ligne, authentification sécurisée, signature électronique.

Un boulevard « intelligent »

La seconde étape de cette mission a permis l'étude d'un réseau expérimental de capteurs interconnectés pour fluidifier le trafic, améliorer la qualité de l’air et la gestion des déchets.

Cisco a ainsi doté le boulevard Victor-Hugo, grande artère de la capitale de la Côte d’Azur, de 200 capteurs. Ceux-ci permettent l'évaluation du remplissage des containers à verre et papier, déterminent les niveaux de luminosité et de pollution sur les réverbères et mesurent les taux d'occupation des zones de stationnement.

En ce qui concerne l'éclairage public, la propreté urbaine et la qualité de l'air, un tel système constitue un réel avantage en termes d'économie d'énergie. Ainsi, la luminosité se règle en fonction des besoins effectifs. Les camions-bennes ajustent leurs tournées en fonction du remplissage des containers et de la qualité de l'air ambiant. L'installation de capteurs dans les trottoirs, qui permettent le repérage des stationnements libres via une application sur smartphone, représente un autre avantage: un tel système concède à la municipalité l'utilisation et le croisement de données sur la mobilité en temps réel.

L'ensemble de ce projet expérimental, d'une durée d'un an, a été entièrement financé par Cisco. Passé ce délai, la municipalité de Nice décidera de sa possible extension. Si chacune des composantes technologiques du boulevard « intelligent » de Nice ne constitue pas une innovation en soi, leur intégration dans un projet global de gestion de l'espace public représente une belle avancée et tout l'intérêt de ce programme. A l'instar de Paris et Bruxelles, Nice poursuit donc clairement le dessein d'une mutualisation des services, avec une vision d'intégration d'un certain nombre de solutions dans un projet à réelle valeur ajoutée, pour tous.

© Nice nightview with blurred cars, W. M. Connolley 2004. GNU Free Documentation License

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 10 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts