Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2013 / 11 / Télétravail : à encourager ou à éviter ?

Télétravail : à encourager ou à éviter ?

Les avis sont partagés quant à l'utilité du télétravail
un portable sur une table, à côté d'une tasse de café

un portable sur une table, à côté d'une tasse de café

 

Les avis sont partagés quant à l'utilité du travail à domicile. Si les pays nordiques en sont de fervents adeptes, cette pratique a plus de mal à intégrer les mœurs belges.

Aujourd’hui, la notion de travail à domicile est généralement associée au télétravail, à savoir un travail régulier à domicile ou en un lieu désigné en dehors de l’entreprise, utilisant pour ce faire les technologies de l’information.

Un contrat de travail spécifique ?

Toute activité de télétravail se doit d'être strictement encadrée. Ainsi, un contrat de télétravail doit contenir un certain nombre de mentions spécifiques, parmi lesquelles la description du travail à réaliser dans ce cadre, la fréquence du télétravail, les moments ou périodes pendant lesquels le télétravailleur doit être joignable et suivant quels moyens, le lieu où le télétravailleur travaillera, les moments auxquels le télétravailleur peut faire appel à un support technique, etc.

Une option qui profite à tous ?

Les avantages du télétravail peuvent séduire le personnel attiré par des horaires de travail plus souples, une meilleure conciliation entre vie personnelle et professionnelle, ainsi que la fin de déplacements stressants pendant les heures de pointe. Certains employés seront également séduits par la possibilité de voir s'accroître leur autonomie et – pourquoi pas – leurs responsabilités.  D'autres profiteront ainsi d'une augmentation de productivité grâce à la limitation des nuisances sonores, dans un contexte où l'openspace se généralise. L'employeur peut également trouver des avantages au télétravail, entre autres grâce à la réduction de l'absentéisme et des retards. Il profitera de l'intégration de salariés à mobilité réduite ou ayant des contraintes familiales importantes.

Télétravail ? Non, merci !

Le télétravail a néanmoins aussi ses détracteurs, peu intéressés par ses inconvénients. En effet, le télétravailleur peut se sentir isolé à court ou moyen terme. Le manque d'une dynamique de groupe peut provoquer un affaiblissement de la vie sociale et une baisse plus au moins importante de productivité : la motivation, tout comme l'implication dans l'entreprise, peut facilement faire les frais de la dilution des contacts avec les collègues... Le télétravailleur peut également souffrir de l'empiétement de la sphère professionnelle sur la vie privée et familiale : la frontière entre travail et maison peut rapidement s’amincir et les heures supplémentaires devenir règle plutôt qu’exception.

Des données récentes sur le phénomène au niveau régional et national devraient être établies; les derniers chiffres en la matière datent au mieux de 2010. Que l'on soit pour ou contre cette pratique, son introduction dans tout organisme ne peut relever de l'improvisation ou de la débrouillardise. Elle doit être strictement encadrée, tant du côté du personnel concerné que de l'employeur.

Et vous ? Défenseur ou détracteur du télétravail ?

Monaco Fabrice
Monaco Fabrice a écrit :
28/11/2013 14:09

Personnellement, je suis pour toutes les solutions qui améliorent la qualité de vie des travailleurs, qui permettent dans une certaine mesure de réduire le stress, et qui peuvent participer à l’augmentation de la motivation au travail. Le télétravail est une solution moderne basée sur les évolutions technologiques dans le domaine des télécommunications et de l’informatique. Le frein aujourd’hui n’est plus d’ordre législatif, ou encore technologique, mais essentiellement résultant d’une culture du contrôle du temps de travail qui privilégie le contrôle direct des heures prestées plutôt qu’un contrôle des résultats ou encore par objectif. Il s’agit donc avant tout d’un changement des mentalités, les pays anglo-saxons et nordiques plus pragmatiques sont sur ce point en avance sur nous.

http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/le-teletravail-une-autre-gestion-des-rh-51b8f489e4b0de6db9c8a612
http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=634

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 10 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts