Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2013 / 09 / De la chrysalide au papillon

De la chrysalide au papillon

De l'intérêt du coaching
un employé stylisé court vers une cible

un employé stylisé court vers une cible

 

Les champions ont peur de perdre. Les autres ont peur de gagner !

Cela fait à présent quelques temps qu'il me tenait à cœur d'aborder le sujet du « coaching », thème dans l'air du temps qui génère les réactions les plus diverses dans le public. En effet, il existe une grande confusion aujourd'hui derrière la notion de coaching et, la télévision, à travers ses vedettes passagères, ses entraîneurs sportifs et autres grands chefs de cuisine d'une émission bien connue, ne contribue assurément pas à en donner une image professionnelle. Par la présente, je vais essayer de lever un coin du voile en vous donnant une image plus précise de ce qu'est le coaching et de tout l'intérêt que chacun d'entre nous peut y trouver et ce, qu'elle que soit sa situation.

Tout d'abord, je commencerai par expliquer ce que le coaching n'est pas :

  • De la thérapie : la thérapie se focalise essentiellement sur le passé. Le coach se concentre sur le présent et le futur

Nous vivons souvent dans le passé où nous anticipons l'avenir. Changer le passé est impossible mais on peut changer notre avenir. Cependant pour le faire, nous ne pouvons qu'y travailler dans le présent. (James Borg)

  • De la consultance : le consultant suggère des solutions à une personne en se basant sur son expérience et ses connaissances. Le coach, appuie son intervention sur les ressources du coaché et l'amène à trouver ses propres solutions.
  • De la formation : le formateur apprend à l'apprenant (comment faire, comment communiquer, etc.). Le coach amène le coaché à prendre conscience de ses propres compétences et surtout à reprendre le contrôle de sa vie pour oser le changement.

La pensée n'est pas quelque chose qui vous tombe dessus. C'est un acte que vous réalisez (James Borg)

Les définitions du coaching sont multiples, je vous proposerai dès lors une définition toute personnelle :

Le coaching est un processus d'accompagnement qui consiste à libérer le potentiel du coaché dans la poursuite de ses objectifs qu'ils soient privés ou professionnels

Dans cette définition, trois mots (groupes de mots) ont toute leur importance : « Libérer », « processus d'accompagnement » et « potentiel du coaché».

  • Libérer : Les préceptes du coaching s'appuient en partie sur le fait que chaque personne quelle qu'elle soit, dispose en elle des ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs. Le rôle du coach est de vous amener à vous « libérer » de vos entraves, de vos croyances limitantes telles que les « ce n'est pas pour moi », « je n'y arriverai pas », « ça ne marchera jamais », « je suis nul » et être acteur de votre propre vie.
  • Processus d'accompagnement : Tout l'art du coaching consiste à remplacer les réponses par des questions et vous amener à réfléchir, à développer de nouvelles perspectives qui vous permettront d'envisager une situation selon un panel beaucoup plus large d'actions et de points de vue.

Une chose est de constater ses erreurs avec un œil critique, une autre est de se critiquer soi-même pour ses erreurs. Dans le deuxième cas, la personne et non l'erreur, est placée au centre du problème. C'est pourquoi, elle rend difficile de changer sa façon de penser. (James Borg)

  • Potentiel du coaché : Le coaching ne changera pas la réalité des choses mais il changera assurément la manière dont vous la verrez. Ce changement de modes de pensée vous permettra de développer votre potentiel d'évolution et d'amélioration vers l'atteinte de vos propres objectifs.

Oscar Wilde résume parfaitement cette dernière réflexion lorsqu'il écrit : « Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles. »

Je terminerai en concluant qu'il ne faut pas nécessairement « avoir un problème » ou « un objectif ambitieux » pour recourir au coaching mais qu'au contraire, nous avons tous besoin à un moment ou à un autre d'être accompagné par une personne qui nous permettra de mieux voir notre propre chemin.

Hier j'étais intelligent, je voulais donc changer le monde. Aujourd'hui je suis sage et je décide de me changer moi-même (Rûmi, poète persan)

Pour aller plus loin :

«Moi aussi, je veux un coach » de Marleen Boen, Leen Lambrechts et Georges Antoon chez Racine

«Mind Power – Changez votre façon de penser, changez votre vie » de James Borg chez Eyrolles

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Combien font 4 + 4 ?
Votre réponse:

Tous nos posts