Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / Blog / 2013 / 09 / 6e Réforme de l’Etat … et l’IT dans tout cela ?

6e Réforme de l’Etat … et l’IT dans tout cela ?

deux personnage articulés poussent l'un vers l'autre un élément de puzzle

deux personnage articulés poussent l'un vers l'autre un élément de puzzle

 

Depuis plus d’un an, le fédéral planche sur un grande réforme de l’Etat. Le schéma global est dessiné : les compétences à transférer sont identifiées, ainsi que les impacts budgétaires associés. La VIe Réforme est en bonne voie, mais qu’en est-il de l’informatique dans tout cela ?

Dans la plupart des organisations, privées ou publiques, les processus sont soutenus par des outils informatiques. Il en est de même pour les compétences à transférer. L’informatique constitue un outil transversal, soutenant tous les processus importants. La plupart des transferts de compétences supposent donc des transferts d’outils, tant matériels, logiciels qu’en termes de bases de données. Mais comment régionaliser une application ? Comment découper un outil informatique et le diviser en 3 ? Comment partager un data center ? On enlève un serveur sur trois ? Peu réaliste …

Et pourtant, les enjeux sont importants ! Prenons les allocations familiales qui représentent un transfert estimé à 5,9 milliards €. A l’échelle bruxelloise, les montants à gérer seraient donc de l’ordre de 600 millions. La matière est complexe (on estime qu’il y a de 600 à 700 combinaisons possibles!), et les applications gérant l’octroi le sont également. De plus, la décentralisation permettra à chaque entité de modifier les règles. Aujourd’hui, des applications gèrent cette compétence, sans notion géographique pour déterminer le montant. Demain, il faudra plusieurs traitements informatiques incluant des critères nouveaux (le domicile de l’enfant, des parents, le lieu de travail, …) et les règles nouvelles, spécifiques à l’entité qui hérite de la compétence.

Certes, le transfert du paiement des allocations familiales ne se fera pas dans les prochains mois, car les accords prévoient un alignement préalable de certains régimes particuliers. Mais le tempo politique pourrait connaître une accélération du processus. Le temps est donc compté.

Ce raisonnement vaut pour de nombreux transferts de compétence, notamment en matière d’emploi et de sécurité sociale, avec des impacts déterminants sur la vie quotidienne des familles !

Quels choix s’offrent donc à une entité héritant de nouvelles compétences ? Sans être exhaustif, les scénarios sont assez limités :

  1. L’entité, région ou communauté, choisit un traitement manuel (peu imaginable … ) ;
  2. Son système informatique actuel est capable d’absorber le processus avec peu d’adaptations (magnifique, mais plus rare !) ;
  3. L’entité développe une nouvelle application (avec les coûts parfois astronomiques et les délais associés) ;
  4. On transfère une « copie » de l’application fédérale (et l’entité hérite aussi des coûts de maintenance) ;
  5. L’entité fédérale exécute le processus et perçoit une indemnisation (éventuellement pendant une phase transitoire).

Dans tous les cas, les fournisseurs et les sociétés de consultance peuvent espérer tirer quelques revenus complémentaires de ces transferts ! Les coûts de licence et de maintenance se multiplient, et les adaptations logicielles sont inévitables !!

La décentralisation provoquera une multiplication des outils informatiques, et chaque région et communauté doit en maîtriser les impacts. Une approche transversale est indispensable pour contrer au maximum les charges explicitées ci-dessus. En effet, une intégration intelligente des outils informatiques au plan régional est certainement une des approches qui permettra de limiter la multiplication des outils et des coûts … afin d’exercer au mieux la compétence transférée!

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.

Question: Ecrire "cinq" en chiffre.
Votre réponse:

Tous nos posts